AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Derek Brown, warning!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derek Brown
106th Trainees Squad
106th Trainees Squad
avatar
Messages : 9
Pays d'origine : Angleterre

MessageSujet: Derek Brown, warning!   Jeu 14 Nov - 21:54

Identité
Nom - Brown
Prénom - Derek
Age - 15 ans
Sexe - Homme
Nationalité - Anglaise
Orientation - Homosexuel

Objectif(s)

  • Devenir un des commandants pour pouvoir enseigner aux nouveaux soldats. Personne ne veut plus envoyer leur enfant à l'école, durant des temps comme ceux-ci. Cela faisait du rêve de Derek un cul-de-sac, jusqu’à ce qu’il y pense un peu plus loin.

CaractèreQualités
Persévérant, Agile, Apprentissage facile, Cherche le meilleur pour tous (Sauf exeption), Studieux (Sauf exeption).
Défauts
Changeant, Bipolaire, Chialeur, Fait des bruits bizarre lorsque non statisfait, La réplique facile.

Psychologie
Derek est très difficile à suivre, car chaque jour il a une obsession ou une manie différente. Un jour, il peut se mettre à dire à tout le monde ''EXCUSE-TOI!'' pour la simple mention de quelque chose moindrement explicite, alors que l'autre jour, il va se mettre à collectionner tous les types de roches. Dès qu'il s'endort, une nouvelle obsession refait surface et l'ancienne est partie, nul ne sait où. Les obsessions sont rarement les mêmes, donc il en fait voir de toutes les couleurs à tout le monde. Heureusement que ceux-ci sont conciliants avec ce tic qu'il a, car peu de personnes accepteraient de se tenir avec lui, mais il ne peut se contrôler, car le tout est attribuable à un traumatisme, mentionné dans l'historique. Sinon, Derek est très attaché aux personnes qu'il rencontre, et est aussi très attaché à son rêve, de devenir professeur pour les personnes de l'armée contre les titans. Sinon, il reste quelqu'un de changeant, bien qu'il ne perde aucunement ses souvenirs et qu'il s'excuse des malheurs qu'il aurait pu causer, bien qu'en retard.
Physique
Couleur des cheveux ?Bruns
Couleur des Yeux ?Bruns
Grandeur ?Il est plutôt petit, car il n’a pas encore eu sa poussée de croissance (Plutôt en retard, cette chipie) mais plus tard, il seras quand même relativement de petite taille, (Dans les cinq pieds et demie)
Poids ?Il est plutôt mince et svelte, du à son entrainement contre les titans, sinon il n’a pas eu le temps d’avoir plus de poids avant son entrée.

Physique
Derek est le type de garçon que vous n'allez pas remarquer facilement. Il a des cheveux de couleur normaux, coupés normaux, des yeux normaux de forme normale et un corps normal, quoique petit. Peut-être est-ce ici qu'il se démarque, mais malheureusement, être petit n'a rien de très rare. Les gens ont souvent du mal à le reconnaitre au début, même s'il se souvient de pas mal tout le monde et souvent, on le voit de loin à cause de certaines manie (Comme de crier au lieu de parler ou d'autres manies moins plaisantes encore) et quelquefois, il se crée même une certaine barrière invisible d'environ 50 centimètres autour de lui, car les personnes l'ayant vu agir, ne veulent s'approcher. Sinon en tout, il est très passe-partout, sauf pour sa hauteur, un peu plus problématique (Ou l'aidant, dépendant de la situation).
Historique
Histoire
Derek a vécu une enfance tout ce qu'il y a de plus normale. Il apprit vite, reçu une éducation dans une école publique et fut aimé de ses parents. Ceux-ci étaient des artistes très appréciés, sa mère peintre et son père était potier et ceux-ci unissaient souvent leurs forces pour faire des oeuvres d'art, aimés de tous. Tout ce déroulait comme il le fallait jusqu'à ses 13 ans, alors que les titans firent leur apparition. Derek et sa famille ne furent touchés directement, bien protégés derrière le deuxième mur, mais ses rêves, eux, furent brisés comme une fragile vitre. L'arrivée des monstres mangeurs d'humains avaient cause la fermeture des écoles jusqu'à nouvel ordre, donc Derek ne pourrait plus devenir professeur, comme il l'avait espéré. Il n'avait plus qu'à reprendre l'affaire familiale, même si sa soeur aurait été ravie de l'avoir. En effet, alors que les vases et les peintures de Derek semblaient bien ordinaires, les créations de sa soeur Diana étaient déjà remplies d'éloges et la fille voyait déjà se dessiner une brillante carrière devant elle.
Un autre incident arriva, celui-ci bouleversant sa vie, celle de ses proches et plus encore. Un jour, alors qu’il venait d’aller livrer quelques poteries à une cliente régulière, sa mère lui demanda une tâche irrégulière :


- Derek, mon chéri. Nous avons une commande très importante d’une des familles riches de la ville, mais j’ai oubliée de faire les emplettes… Il ne manque pas grand-chose, mais du poisson sans sauce ne goûterait pas la même chose… Tu pourrais aller me chercher les ingrédients pour une sauce béchamel, s’il te plait?

]b]- Il te manque du beurre et de la farine? J'ai vu le reste dans le réfrigérateur...[/b]

- C'est exact, allez, file, ta soeur va préparer le reste dès que tu reviens...

Derek partit alors faire sa nouvelle mission, sans savoir qu'il ne reviendrait que quelques heures plus tard, au lieu d'une trentaine de minutes maximum.

En chemin, il se retourna pour remarquer qu'une personne le suivait. Démasquée, la personne enleva sa capuche pour se montrer, et ce fut Liza, au grand soulagement de Derek. Liza n'était pas spécialement amie avec Derek, mais celui-ci savait qu'elle avait un faible pour lui. Malheureusement, en plus de ne pas être son genre du tout, la fille se tenait avec des voyous et d'autres personnes peu fréquentables, dont une bande de quatre autres filles rebelles et sans pitié. Les cinq ensembles, elles formaient le groupe des ''Vénus infernales'' comme elles aimaient s'appeler. Derek confronta Liza, question de ne pas perdre de temps.


- Bonjour Liza, les autres Vénus ne sont pas avec toi, aujourd'hui?

- Pas vraiment, je voulais venir parler seule avec toi, car on ne se voit pas souvent...

- Liza, ce n'est pas le moment. J'ai des tâches, des tonnes, tu viendras me parler à un autre moment.

- Eh bien, j'en ai marre d'attendre. Cela fait trois fois que tu me raconte la même histoire. TROIS FOIS. Si maintenant je veux te parler ce sera maintenant.

Soudain, des deux côtés de la rue, les quatre autres Vénus arrivèrent et entourèrent Derek, laissant qu'un espace où Liza s'inséra. Elle continua son discourt.

- Maintenant que j'ai toute ton attention, je voulais enfin te demander si tu étais libre. Sans les filles, tu ne m'écouterais pas...

- Liza, je vais te le dire une fois pour toutes, je ne veux rien savoir de toi. Tout le monde sait quelle réputation tu as, tu n'es pas mon genre et j'ai tout sauf le temps de m'occuper d'autre chose que la maison maintenant.

Liza resta stoïque un moment. Elle ne s'attendait pas à avoir une réponse si négative et si franche. Des larmes se mirent à couler le long de ses joues alors que les autres filles se mirent à tourmenter le jeune homme:

- Ça va pas, faire pleurer un fille en plein jour?

- On va t'apprendre une bonne leçon, tu ne feras jamais cela une autre fois...

- ASSEZ.

Les Vénus se turent et Liza avait une expression très différente d'il y a quelques secondes. Ses larmes avaient laissé place à un visage défiguré par la rage. Elle cracha ces mots au visage de son interlocuteur :

- SIX MOIS. CELA FAIT SIX QUE JE TENTE DE TE TOURNER AUTOUR. QUE TU ME VOIS. Alors, je me suis dit « Eh bien, il n'est pas le gars qui s'offre alors je vais le faire» MAIS JE ME FAIS REJETER COMME UNE SERVIETTE AYANT TROP LONGTEMPS SERVIE. Si tu savais à quel point JE TE DÉTESTE. TU M'AS FAIS PERDRE MON TEMPS...

Elle resta silencieuse un instant. Puis son visage se déforma à nouveau. Un sourire atroce, sur le point de commettre un crime. Puis elle dit un seul autre mot. Un nom, pour être précis:

- Esther.

- Compris.

Alors qu'une des plus grandes filles pris les mains de Derek par derrière et avant même qu'il ait eu le temps de se débattre, une serviette fut mise sur son visage, au niveau de son nez et de sa bouche. Et avant de sentir qu'il s'étouffait, il s'évanouit.

Il se réveilla quelques moments plus tard, mais lorsqu'il essaya de bouger, il se sentit prisonnier de liens, derrière lui, accrochés à une barre de métal. Il était aussi bâillonné à la bouche et tentait, un vain, d'alerter quelqu'un de sa présence. Une fille apparût alors. Liza elle-même, ou encore seulement la version physique de celle-ci. Une psychopathe avait envahie son corps et ne regardait plus Derek comme un amour impossible, mais comme un jouet jetable. Les autres filles derrière elles, Liza annonça son plan.


- Ce garçon m'a trahi. Il m'a humilié, m'a déshonorée. Nous allons l'humilier à notre tour. Nous allons...

Et ces mots restèrent à jamais gravés dans la mémoire du garçon, comme un éclair malicieux.

- NOUS ALLONS LE VIOLER!

- Oui, nous allons l'utiliser, comme je l'ai été. Nous allons lui apprendre la leçon qu'il attend si patiemment. Nous allons l'éduquer, nous allons nous en servir, il est à NOUS!


Les autres filles avaient les pires sourires que Derek n'avait jamais vus. Du pur sadisme, du plaisir de faire mal, de démolir, d'abîmer... Du plaisir criminel.

- Moi la première.

Liza s'avança, déchira le pantalon de Derek, toujours assis par terre, incapable de dire un seul mot, assistant et subissant son épreuve. Quand Liza en eut fini avec lui, les autres filles lui firent la même chose, une à la suite de l'autre. Cela dura presque deux heures, une éternité pour Derek, qui était presque déconnecté de la réalité. Les yeux vides, il tentait d'oublier ce qui venait de se passer. Alors que les filles se félicitaient, Derek tentait d'effacer toute trace de cette horreur de son esprit. Liza se retourna une dernière fois :

- Oh, et ne penses pas à me dénoncer à la police. Je sais la gravité de ma situation et je pars. Avec mes amies. Dans une ville loin d'ici. Cherche-moi si tu peux, mais je n'oublierais jamais comment j'ai détruit l'ego et la fierté de l'homme qui m'a trahi. De Derek Brown.

Elle quitta la pièce. On pouvait entendre les pas et les rires des filles au travers des vitres brisées, situé presque au plafond de l'immeuble abandonné où il était séquestré. Il reprit peu-à-peu conscience de ce qui lui arrivait, de la douleur et du danger dans lequel il était. Il ne voulait pas rester là. Il voulait partir au plus vite et était rendu émotionnellement détaché de son corps. Il mordit avec ardeur le tissu dans la bouche, puis glissa ses dents ensemble et le tissu se déchira, peu à peu, jusqu'à ce qu'il n'y ai plus rien. Il put enfin crier, avertir des personnes de sa présence. Soudain, une personne fit irruption dans la pièce, vu Derek et son expression changea brutalement.

- Monsieur! Êtes-vous correct? J'appelle les urgences, attendez-moi un instant!

L'homme sortit, puis revint quelques minutes plus tard avec des gardes, tous aussi étonnés que l'homme qui était venu secourir Derek. Celui-ci ne comprenait rien, trop détaché de tout ça pour comprendre dans quel état un était.

Ce fut aussi une bonne semaine après cela qu'il passa dans le vide, manger, dormir et regarder au loin des choses qui n'étaient pas là. Sa famille s'occupait de lui, mais il ne montrait aucun signe de tristesse, de colère ou de joie, ses émotions étaient bloquées. Un jour, son père avait décidé que ça avait assez duré et qu'il fallait faire quelque chose.


- Derek. Maintenant il faut que tu te ressaisisses.

- …

- J’ai peut-être une nouvelle qui te redonnera le goût de vivre un peu…  J’ai eu une idée pour ton rêve que tu ne peux faire…

- …

- Que dis-tu d’être professeur pour l’armée?

Au mot professeur, Derek sentit quelque chose à l'intérieur de lui bouger. Pas physiquement, mais psychologiquement, un changement s'opérait. Derek regarda son père, attablé, sa mère en train de finir de remplir les assiettes et sa sœur qui venait pour s'attabler aussi, mais il se dirigea vers sa mère à la place. Il lui donna une accolade dans laquelle il se mit à pleurer. Pleurer et ne plus finir, ce qui finit par faire pleurer sa mère aussi, elle plus de soulagement que d'autres choses. Son fils venait de renaitre et pourrais vivre à nouveau. Le père se demandait quelle erreur il venait de commettre, car son fils irait dans l'armée, mais il était content qu'il recommence à vivre, et non survivre.

Il y eu un dernier problème, qui ne s'est pas réglé depuis. Ses tics. Chaque jour, dû à son traumatisme, il a une obsession différentes et même les médecins ne peuvent comprendre ou prédire son comportement.


Joueur
Qui êtes-vous ? Theluxland, Lux ou encore Luc
Votre age ? 21 ans mais pas mentalement.
Présence sur le forum ? Je régresse au fur et à mesure, mais je vais regarder plus souvent si je sais que j’ai des RPs à faire.

Comment avez-vous découvert le forum ?
Ami des admins? XD

Double Compte ? Nope
Code d’Honneur : Accepté
(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Dimitrov
Roi
Roi
avatar
Messages : 37
Pays d'origine : Bulgaria

MessageSujet: Re: Derek Brown, warning!   Sam 17 Mai - 3:19

Bienvenue dans la Trainee Squad !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-oc.forumactif.com
 

Derek Brown, warning!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tous sur Brown GP
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Derek Boogaard meurt à l'âge de 28 ans
» Signature de contrat - Derek Boogaard
» Inscription de Derek Sagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin :: Administration :: Présentations :: Fiches Validées-